AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poème, écriture, Histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Poème, écriture, Histoire.   Sam 20 Nov - 1:13

Laissé votre coeur faire le travail et montré nous ce qu'il en résulte.

Pour ma part, voici un poème que j'ai écrit il y a de cela deux semaine.

Rêve aux éclats perdu

L’enfance, havre de paix unique
Naissance hâtive des ambitions dorées
Et l’amour constitue mon mur de douce brique
Tendis que mon âme arpentait le monde de Morphée.

Jeunesse d’un nénuphar aux racines noyées
Je suffoque sous les remparts cendrés et délabrés
Comme un aveugle qui avance dans l’abîme de la nuit sans but
Et mes rêves sont réduits en de noirs lambeaux, par la réalité brute.

Ô tristesse qui me tourmente sans me laisser de répit
Espérant qu’un jour Pégase m’emporte dans l’azur clair du ciel
Pour que mon âme s’évade de ce cercueil rempli de mépris
Et enfin voir ce rêve scénique aux couleurs miel.

Revenir en haut Aller en bas
Kuran Ayano

avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Poème, écriture, Histoire.   Mer 9 Mar - 0:16

(J'aimais bien cette idée de topic lancer par Bastien, mais personnes à continuer à écrire leur réalisation donc j'espère relancer le topic avec ses quelques écritures. Au plaisir de voir ce dont vous êtes capables!)

Poème:

Ciel sombre d’où je vois chuter l’espoir humain,
Telles les feuilles rouges sangs des arbres noirs.
À genou sur le sol suppliant de mes mains
Le temps de me délivrer de ce désespoir.

Ton corps blanc et rouge jonche devant mes pieds.
Oh! Temps, maître de l’éternité et aussi
De l’éphémère; maintenant je ne peux le nier
Grâce à ton flot, j’ai perdu ma source de vie.

Cette douce moitié, cette douce lumière
Qui a sauvé ma vie de cet enfer. Partit
Dans le courant de la rivière qui luit
Des pleurs de ceux ayant perdus l’un de leur cher.

Notre amour n’a été qu’un papillon de nuit
Attiré par cette douce lueur des flammes
Et qui par l’enlacement de nos faibles âmes
S’éteint doucement sans pousser le moindre cri.

Essai écrit il y a deux jours:

C’est fou comme l’ennui pousse l’être humain à agir, moi elle me pousse toujours à écrire. A crier haut et fort ce que j’ai dans la tête pour tenter de l’oublier, tenter de créer un monde surnaturel pour m’y plonger et m’oublier, tout faire pour oublier ce monde si ennuyeux et désespérant. C’est fou comme je peux résumer les 18 ans de ma vie en quelques lignes : Je suis née atteint d’une maladie cardio-vasculaire moyenne grave pouvant causer toute fois ma mort à un tel point ou je ne peux être assuré, j’ai écrit tellement de ligne dans ma vie que j’aurais plus écrire une centaine de livres, j’ai eux trois relations amoureuses, une vrai et deux filles que j’ai utilisé pour monter en prestance. Je suis un manipulateur, calculateur, vraiment trop extrémiste et probablement atteint de mégalomanie. J’ai fait plusieurs sports quelconques et beaucoup fait de la comédie. Que cela soit dans ma vie de tout les jours ou je porte un masque pour mieux contrôler et prévoir ou encore lorsque je plonge dans de multiple univers tel le théâtre ou l’improvisation pour m’oublier moi-même. Tout au long de ses 18 ans voici ce que j’ai réussit : Créer une entreprise pour les adolescents qui comme moi on besoin de vivre de leur imagination, réussit à faire réaliser à plusieurs personnes qu’ils étaient important, intelligent et qu’il ne devait pas se laisser piller sur les pieds, mais bien affronter les choses et accepter leurs talents. J’ai créé un réseau incroyable de personne qui se croit marginale en me détestant, qui parle dans mon dos et qui ont une peur bleu d’avoir une discussion sincère avec moi et qui pourtant ne peuvent que me voir au premier degré… J’espère que dans ma courte vie je réussirais au moins à faire comprendre ceci à l’humanité dégueulasse dans lequel on vie… Chaque personne du moins si elle est intelligente agit toujours aux deuxième degrés et chaque action à été fait dans le but d’en occasionner une autre, si la société me classifie de méchant j’en est rien à foutre puisque pour ceux qui me voit au deuxième degrés c’est tout autre… Cesser de juger et commencer à penser ceci seras votre plus grand défis !

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème, écriture, Histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Coucours d'écriture : Les contes pour enfants
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Distorsion :: @distorsion.irl :: Salon de Discussion / #Flood-
Sauter vers: